Trail

Les différences entre les chaussures de running et les chaussures de trail

La pratique d'une activité sportive est conseillée par les spécialistes. À cet effet, il importe de pratiquer du sport, mais avec le matériel adéquat et dans le cadre adapté. À l’évidence, les chaussures de sport peuvent figurer comme des alliés de base pour tout sportif débutant ou amateur. Le running et le trail étant l’un des sports les plus pratiqués dans le monde, le choix des chaussures pour pratiquer ces sports demeurent donc primordial.

Dans cet article, il sera question de la différence entre les chaussures de running et celles du trail.

Les caractéristiques de la chaussure de running

Le running s’inscrit majoritairement dans le cadre des sports communautaires (marathon). Il est souvent pratiqué en pleine rue et donc sur du béton, dans une zone citadine en sommes. L’objectif principal est de parcourir une grande distance et si possible, de franchir en premier la ligne d’arrivée. À défaut, une grande endurance suffira.

À cet effet, la chaussure de running doit avoir une certaine résistance, vu que le coureur ne se contente pas seulement des sentiers. Pour permettre une course agréable sur la route, les normes de sécurité internationale exigent que la chaussure de running soit dotée de semelle de résistance hydrocarbure, ayant la spécificité de résister aux variations de température. Les semelles sont assez solides pour supporter la rigidité du béton.

Autre spécificité : les chaussures sont assez condensées pour maintenir immobile la cheville. Le confort demeure, toutefois, la caractéristique la plus priorisée pour une chaussure de running contrairement à une chaussure de trail, parce que la distance peut être plus importante. Les chaussures qu'elles requièrent ne sont pas aussi bien équipées en isolation aux froids, lorsque l'on les compare aux chaussures de trail.

Les caractéristiques de la chaussure de trail

Le trail est une course à pied. Ce sport se déroule souvent sur un sentier ou en pleine nature. Pratiqué sur une distance plus ou moins moyenne, ce sport figure parmi les plus pratiqués par la population française. La chaussure de trail doit également avoir une certaine résistance, car le terrain de pratique peut varier (bitume, sentier, etc.)

Au vu de la différence de milieu, la chaussure de trail a pour caractéristiques primaires, la solidité de ses crampons et semelles. Ses semelles polyvalentes ont la capacité d’amoindrir le choc des talons et de permettre aux coureurs un parcours aisé dans la nature sans crainte d’écorchure. Les semelles polyvalentes permettent, en outre au coureur, de ne pas sentir l’humidité de son milieu de course.

Contrairement à la chaussure de trail, celle de running n’est spécifiquement adoptée à cause de ses semelles. Les crampons, quant à eux, permettent une meilleure stabilité du coureur. La chaussure s’adapte également aux terrains irréguliers. L’amorti de la chaussure étant très rigide, il permet de protéger le pied du coureur.

Il convient de notifier à l’évidence que ces chaussures, malgré leur spécificité et la différence des lieux de pratique, doivent être adaptées à la personne, à la taille de pied et aux poids du sportif. Les critères de distinction ci-dessus mentionnés permettent d’avoir des chaussures adaptées pour permettre aux coureurs de faire sa meilleure performance.

A propos de l'auteur

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour laisser un commentaire