Running

Comment varier ses allures de course à pied?

La monotonie est connue pour être le premier ennemi du corps humain. Voilà pourquoi garder la forme en faisant du sport est important. Ceci dit, il faut noter que varier ses allures lorsque l’on fait de la course à pied à un effet positif sur le corps et partant de là sur la santé. Le présent article explique donc comment procéder pour varier ses allures de course à pied.

Suivre une planification annuelle

Cette option concerne principalement les coureurs sur route. Ces derniers sont en effet pour la plupart candidats au marathon. Dans le but d’améliorer leur allure de course, un coureur de route doit se fixer des objectifs de transit tels qu’un semi-marathon par exemple. À défaut, il peut également prévoir de courir sur environ 10 kilomètres de distance. Ceci augmentera sa vitesse et travaillera son allure de marathon. C’est l’une des raisons pour laquelle bien concevoir son plan d’exercices annuels est important.

Suivre un plan d’entraînement

Différents cycles composent un plan d’entraînement annuel. De plus, ce dernier dure 2 à 4 mois. Il s’agit là de rétablir la balance entre les diverses sollicitations des muscles et du mental durant chaque cycle qui dure un mois au plus. Varier ses allures suivant un plan d’entraînement demande souvent l’intervention d’un coach sportif. Cependant, ce n’est pas toujours nécessaire du moment où l’on le conçoit en respectant les règles de régularité. On sous-entend par ces dernières, le suivi rigoureux du programme d’entraînement que l’on s’est fixé afin d’obtenir le résultat escompté. Avec ou sans coach sportif, on arrive au même résultat si l’on suit la bonne méthode.

Respecter les variations qui ont lieu dans la semaine

Il est possible également de varier son allure au cours de la semaine. Cela revient à effectuer de manière régulière un footing court accompagné d’un travail technique. Ce procédé implique l’adoption d’une allure spécifique. En plus du footing court, un coureur peut pratiquer des séances de footing long. À cela, il pourra ajouter des séances d’entraînement dit croisé comme la natation, le roller, la course à vélo, etc.

Les variations au cours de la semaine ont pour but de solliciter divers et différents muscles du corps. Cela permet d’instaurer un rythme au corps de manière quotidienne. L’habitude est une seconde nature, et il est donc plus facile pour un individu d’imposer un nouveau train de vie à son corps. Toutefois, cela doit se faire progressivement, car un changement brusque peut avoir des conséquences désagréables.

Effectuer des variations d’allure durant la séance

La pratique du Fartlek est une des variations d’allure les plus connues. Elle consiste à accélérer au maximum le rythme lors des séances de courses à pied sur diverses longueurs. C’est le type de séance qui sollicite beaucoup le corps et le mental (bien plus que le footing classique). Elle permet d’exploiter les ressources énergétiques du corps du coureur de façon consistante. Cela se ressent à travers les séances d’échauffement allure footing, les séances de travail spécifique tel qu’expliquer plus haut, les séances d’étirement, mais aussi les séances de récupération de l’allure footing.

En définitive, il est à retenir que la variation d’allure de course à pied s’effectue de diverses manières en fonction de l’objectif que souhaite atteindre le coureur. Elle favorise grandement son entraînement. Ceci étant, il existe d’autres moyens pour savoir varier son allure de course à pied. Pour en savoir plus, il suffit de s’intéresser à la respiration, ainsi qu’au rythme cardiaque.

A propos de l'auteur

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour laisser un commentaire