Running

Courir par temps venteux : comment profiter du vent pour s’améliorer?

Courir quand il vente, on est tous d’accord, n’est pas du tout facile. Selon une étude britannique sortie en 1971, un coureur placé face à un vent de 18,5 m/s ou de 66,6 km/h peut dépenser 2 à 8 % d’énergie en plus que lorsqu’il court dans des conditions normales. Pour cette raison, de nombreuses personnes préfèrent carrément ne pas courir durant cette période. Cependant, il peut être avantageux de courir par temps venteux, que ce soit face au vent ou contre lui. Pour en savoir plus, lisez la suite de cet article.

Les avantages à courir par temps venteux

Cela ne semble pas évident, mais il y a plusieurs avantages à courir lorsqu’il fait un temps venteux. Selon que vous êtes face au vent ou contre le vent, il y a divers avantages à tirer de ce sport pendant cette période :

  • cela vous aide à vous défouler, à prendre l’air et à vous dépasser,
  • Ça permet de réchauffer l’organisme,
  • Cela permet d’améliorer votre endurance,
  • Courir en temps de vent vous permet de tester votre résistance face aux aléas météorologiques : froid, vent, neige, pluie,
  • Cela vous permet de profiter du paysage en plein changement, de laisser les tentes chaudes de l’automne pour nous engloutir dans des tentes plus sombres
  • Pour ceux qui aiment skier et surfer ou ceux qui participent à une course, courir dans de telles conditions leur permettra de bien se préparer
  • Courir quand il y a le vent permet aussi de préparer son organisme pour la période des fêtes de fin d’année. On apprête aussi l’organisme à digérer toute la dinde, les chocolats et autres victuailles de cette période

Les avantages de courir pendant une période où il vente sont donc nombreux. Mais pour pouvoir bien en profiter, il faudrait prendre quelques précautions.

Les précautions à prendre pour profiter à fond de ces nombreux avantages

Pour bien courir et profiter du vent pour améliorer vos performances, vous devez tenir compte des conditions venteuses avant de prendre le départ.

  • Adaptez votre tenue au vent

En période de vent, il est recommandé de s’habiller chaudement. Il faut donc ajouter une ou plusieurs couches de vêtements au vêtement que vous portez durant la période de chaleur. Vous emprisonnez ainsi l’air qui, dans ce cas, constitue un parfait isolant thermique. Plusieurs sortes de textiles se composant de 4 couches vous conviendront à cet effet. Privilégiez aussi les matières respirant pour éviter la surchauffe que pourrait engendrer votre effort.

  • Faites en sorte d’avoir un meilleur équilibre

L’équilibre du coureur peut être influencé par le vent. Afin de bien profiter du vent, il vous faut aussi avoir un bon équilibre. Pour cela, vous devez raccourcir votre foulée et augmenter la cadence. Ceci permettra à votre centre de gravité de se retrouver plus bas et vous vous serez moins exposé aux effets du vent.

Il est aussi recommandé lorsque vous courrez par vent fort, de ne pas trop prêter attention à votre allure. En lieu et place, vous devez vous concentrer sur votre rythme cardiaque. Le vent a tendance à modifier la vitesse et la perception du coureur. Aussi, la fréquence cardiaque constitue-t-elle le meilleur indicateur pour mesurer l’intensité de l’effort. Vous pouvez vous équiper d’une montre ou d’un bracelet connecté pour suivre l’évolution de votre rythme cardiaque en temps réel. N’hésitez pas aussi à courir derrière quelqu’un pour limiter l’effet du vent.

A propos de l'auteur

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour laisser un commentaire