Running

Hypoglycémie pendant l’etraînement : comment la gérer?

L’hypoglycémie se caractérise entre autres par une fatigue soudaine et un malaise inexplicable. Vous est-il arrivé de ressentir ses symptômes pendant un entraînement ? Découvrez dans la suite cet article les causes de l'hypoglycémie et les comportements à avoir par la suite.

L’hypoglycémie : quelles sont ses causes ?

Comme les véhicules, lorsque nos cellules nerveuses n’ont pas assez de carburant, notre corps en souffre. Le carburant dont il s’agit ici est le glucose.

En effet, le foie utilise les aliments que nous consommons pour produire du glucose qu’il libère ensuite dans notre sang. Le taux de sucre doit être suffisant pour que nous soyons en bonne santé. Heureusement que notre organisme a sa façon de le réguler. Des hormones s’assurent qu’il n’y ait ni manque ni excès de glucose dans le sang. Ceci devient difficile lorsqu’il y a un excès d’insuline dans l’organisme (souvent remarqué chez les diabétiques). Une autre cause de l’hypoglycémie est la prise de médicaments hypoglycémiants. L’aspirine par exemple ou aussi des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Par ailleurs, un malaise hypoglycémique est dû à un défaut de fonctionnement du foie ou du pancréas. De plus, certaines personnes fournissent un peu trop d’efforts or elles n’adoptent pas une alimentation équilibrée. C’est-à-dire qu’il y a très peu d’apports en glucide, mais une dépense intense d’énergie. Le taux de glycémie doit être situé entre 1 et 1,4 g/l après un repas. Comment gérer une crise pareille pendant un entraînement ?

Que faut-il faire face à une crise hypoglycémique au cours d'un entraînement ?

Il faut souligner que les sportifs peuvent être atteints d’hypoglycémie malgré une alimentation équilibrée. Le stress que vous ressentez pendant les entraînements demande un surplus d’énergie à votre organisme.

La sévérité des symptômes de l’hypoglycémie varie d’une personne à une autre. Cela peut partir d’un simple vertige à une perte totale de conscience. Dès que vous ressentez les premiers signes de malaise (fatigue, tremblement, étourdissement), voici ce qu’il faut faire :

  • réduisez immédiatement l’intensité de l’effort,
  • arrêtez-vous et asseyez-vous,
  • trouvez une cannette de soda ou un jus de fruit pour rehausser votre glycémie.

À ce niveau, votre organisme aura besoin d’un minimum de 15 g de glucide pour que les symptômes disparaissent. À titre préventif, pensez à garder sur vous quelques morceaux de sucre pour les prochains entraînements. L’idéal serait de préserver votre niveau de glucose avant, pendant et après l’entraînement.

L’hypoglycémie s’observe très fréquemment lors d’un exercice physique de forte intensité. Ceci est dû prioritairement à une diminution du taux de glucose dans le sang. Il est important de se resucrer aussitôt les symptômes apparus. Ceci permettra d’éviter les cas plus graves pouvant vous conduire chez un médecin.

A propos de l'auteur

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour laisser un commentaire